Des hackers turcs piratent le compte Instagram d’un ministre russe

Par défaut

Le ministre russe de la communication Nikolaï Nikiforov a dû être drôlement surpris, lorsqu’il s’est réveillé ce matin. Son compte Instagram, régulièrement alimenté, a été piraté par des hackers turcs dont la signature est « Brteine Siber Tim ».

Sans surprise, l’on trouve un cliché d’un avion de chasse turc F-16, qui rappelle les évènements tragiques de novembre dernier où un pilote russe est décédé. Depuis, la Russie et la Turquie sont entrés dans une véritable crise.

Les internautes russes rétorquent avec des commentaire haineux

Les posts sont essentiellement des photos du drapeau turc. Les légendes des photos sont rédigées en anglais et en turc. On y trouve également des clichés de figures historiques turques. C’est le cas avec une image de Mustafa Kemal Atatürk, fondateur et premier président de la République de Turquie (voir ci-dessous). Mais les commentaires haineux des internautes russes ne se font pas attendre. « Les turcs sont les putes des Etats-Unis, réceptacle à merde de l’OTAN » écrit un certain troubles_shooter.

Capture d’écran 2016-01-03 à 11.14.48

Sur une photo d’Ismail Enver (surnommé Enver Pasha), l’un des chefs de la révolution Jeunes-Turcs et ministre de la guerre de l’Empire ottoman durant la Première Guerre mondiale, les commentaires russes sont tout aussi violents : « Ces dirigeants ottomans ont été détruits comme des chacals » écrit un certain Sim00007.

Le 29 décembre, des hackers turcs avaient déjà piraté le site d’Anonymous, annonçant la préparation de cyber-attaques sur des sites russes.

Des attaques motivées par le contexte géopolitique tendu

Depuis l’accident aérien de novembre 2015, les relations des deux pays sont gravement entachées. Il s’agit de l’incident le plus important ayant eu lieu entre Moscou et un pays membre de l’OTAN. La Russie a mis en place des sanctions à l’encontre d’Ankara. Moscou a interdit d’importer les légumes turcs (tomates, les oignons, le chou-fleur et le brocoli, concombre), les fruits (agrumes, pommes, poires, raisins, prunes,  fraises), et la viande de poulet et de dinde.

Les domaines de la construction, l’architecture et l’ingénierie de la conception sont également concernés. Depuis le 1er janvier, les organisations turques ou les sociétés contrôlées par des ressortissants de Turquie n’ont pas le droit de pratiquer des activités liées à ces domaines en Russie. En outre, les sanctions prévoient l’abolition du régime sans visas avec la Turquie.

Au-delà des relations bilatérales des deux pays, cet incident a largement remis en question la «  grande coalition unique  » contre Daech.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s