Street-art : Escif s’installe à Perm, en Russie

Par défaut

L’artiste espagnol Escif, souvent comparé à Bansky, prépare depuis deux semaines une exposition à Perm, dans l’Oural. Révolution, changement social sont autant de thèmes abordés par ses œuvres.

Du 1er octobre au 15 novembre se tiendra l’exposition unique «Bonjour de Molotov», par l’artiste espagnol Escif.

Les habitants de Perm ont pu se familiariser, depuis maintenant un mois et demi, avec ses œuvres de street-art.

En Russie, l’artiste est surtout connu grâce à internet. Escif crée ses œuvres dans l’environnement quotidien des villes sur des murs délabrés, des clôtures, des portes, des ruelles abandonnées. Il travaille pour le passant inconnu, chaque graffiti est réalisé avec cette question : quel est le rôle de l’art dans l’espace public?

Si Escif a réalisé quelques fresques à Moscou et Saint-Pétersbourg, il dit avoir voulu rencontrer la Russie dans ses profondeurs en allant à Perm. L’artiste présentera sur les trois étages du musée de la ville environ 150 feuilles graphiques, des installations à partir d’objets trouvés dans la ville de Perm, vidéos et monuments graphiques spécialement réalisés pour le projet «Bonjour de Molotov».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s