ONU : la Syrie au profit de l’Ukraine (presse russe)

Par défaut

En plein retour sur la scène internationale, Vladimir Poutine se concentre davantage sur la Syrie quitte à oublier le conflit ukrainien. Le président russe n’a pas manqué de rappeler la part de responsabilité des pays occidentaux dans le « chaos ukrainien ». La presse russe s’interroge sur cette attitude.

Le président russe a appelé, dans son discours à l’Assemblée générale de l’ONU, à la création d’une grande coalition antiterroriste. Pour ce faire, il faut s’allier avec les pays arabes et le président syrien Bachar al-Assad.

Dans son discours, Vladimir Poutine ne s’est que peu attardé sur le dossier ukrainien, se contentant de souligner que la fin du conflit armé dans le Donbass doit passer par la voie diplomatique et sous la supervision de la communauté internationale.

Sans surprise, le président russe n’a pas manqué de rappeler la part de responsabilité des pays occidentaux dans le « chaos ukrainien ». Le président ukrainien Petro Porochenko s’est empressé de quitter la salle de réunion de l’Assemblée.

"Au lieu de passer de l'Ukraine à la Syrie, la Russie se place en Ukraine ET en Syrie"

« Au lieu de passer de l’Ukraine à la Syrie, la Russie se place en Ukraine ET en Syrie »

Ce qui se passe à Minsk reste à Minsk

L’Ukraine est maintenant stable, le processus de négociations fonctionne. Et Les accords de Minsk sont dans l’ensemble respectés.” affirme le site Rueconomics.ru.

Discuter de la question ukrainienne à l’ONU ne donnera aucun résultat.” Le journal s’appuie sur l’avis d’Andreï Manoïlo, professeur à l’université de Moscou, qui affirme : le thème de l’Ukraine n’est pas devenue moins pertinent dans le programme politique de la Russie, mais tout ce qui concerne le règlement de la crise ukrainienne se fait dans le cadre des accords de Minsk et fonctionne au format Normandie, qui est stable et bien remplit sa fonction.”

Une guerre pour une autre

“Poutine accorde peu d’attention au conflit ukrainien qui pourtant représente également une menace d’instabilité pour la Russie et toute l’Europe de l’Est.” critique Ridus.

Novoe Vremia titre “La Nouvelle Syrie (Novosiria) remplace la Nouvelle Russie (Novorossia) faisant référence au projet d’État réunissant la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Lougansk et couvrir de ce fait le territoire du Donbass. “En s’activant sur la question syrienne, Vladimir Poutine espère faire oublier la question de l’Ukraine, ou au moins celle de la Crimée” voire même de « faire lever les sanctions occidentales ».

Une chose est sûre, l’Ukraine n’a pas été occultée seulement par la Russie durant cette 70è Assemblée générale de l’ONU. Et même si Moscou est loin d’être irréprochable, elle apparaît de plus en plus comme un interlocuteur incontournable pour combattre l’EI et dialogue avec le régime syrien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s