Daguestan : apporter du sang frais au gouvernement pour le sortir de la « féodalité »

En passant

Le 23 juillet 2013, le président daghestanais Ramazan Abdulatipov, limogeait à la surprise de tous le gouvernement dans sa globalité, à l’occasion d’une réunion portant sur les résultats de développement socio-économique du pays. Face à une telle décision,  R. Abdulatipov a dû se justifier, ce qu’il a fait, en pointant du doigt  le manque de résultats quant à la mise en œuvre des « dix projets prioritaires de développement » du pays. Parmi ces dix points, annoncés en juin, sont prévus : le blanchissement de l’économie, la création de points de croissance, le renforcement des investissements dans le pays par une nouvelle industrialisation pour davantage d’attractivité, une bonne gouvernance,  un développement territorial efficace, l’efficacité de l’agriculture, etc. (source : site officiel du gouvernement Daghestanais ici

En attendant la formation d’un nouveau gouvernement, il est prévu que les ministres gardent leurs postes respectifs : par exemple, l’ancien vice-premier ministre Anatoli Karibov a été désigné chef du gouvernement par intérim.

Jusque là, aucun analyste politique ne s’était aventuré à prédire la composition de la nouvelle administration au pouvoir.

Aujourd’hui, Abdulatipov annonce, lors d’une allocution télévisée, vouloir envoyer illico une soixantaine de jeunes daghestanais à Moscou pour les former (Abdulatipov lui-même a été recteur de l’université d’état de la culture et des arts à Moscou). De cette manière, il voudrait former une équipe de trentenaires, créatifs, efficaces, et davantage aptes à mettre en place les objectifs ci-dessus cités, qu’une bureaucratie vieillissante et corrompue.

Celui-ci parle même sans tabou, et à plusieurs reprises, de la nécessité de sortir le Daguestan de l’état de « féodalité » dans lequel il se trouve.

Svetlana Bokotlikova, journaliste pour Bolchoi Kavkaz fait toutefois remarquer que ces jeunes, envoyés à Moscou, ne seront de retour que d’ici 5 longues années. Ceci reporte le « changement radical » annoncé par Abdulatipov à quoi, 2020, peut-être plus tard encore ?

Mais le Daguestan est-il vraiment dépourvu en jeunes étudiants brillants et dynamiques ? L’allocution d’Abdulatipov détient une réponse à notre question : « tous les plus actifs sont partis dans la forêt, et les plus instruits sont allés s’agripper au Salafisme en Arabie Saoudite. ». Bon. Il est toutefois difficile de croire que la totalité des élites Daghestanaises aient fui le pays. Il semblerait, selon le sociologue spécialiste de la politique du Caucase Enver Krisiev, que l’accès aux postes à responsabilités du pouvoir soit bloqué par un manque total d’ascension sociale possible.

Un des membres de la « jeunesse parlementaire du Daghestan », Roman Dedin, a été interrogé par le journal Bolshoi Kavkaz, et explique que le président daghestanais ne manque pas de ressources pour trouver ses futurs hauts fonctionnaires. Lui-même plus moscovite que les moscovites, il connaît les bonnes personnes à contacter et les exemples regorgent. Roman Dedin explique, et cela fait écho aux commentaires d’Enver Krisiev, que le nouveau gouvernement ne doit pas être uniquement composé de jeunes fils de patrons, mais aussi et surtout de jeunes, motivés et compétents, peu importe leur milieu social.

En tant que jeune parlementaire, Roman Dedin explique à quel point il lui est difficile, malgré sa bonne volonté, de travailler efficacement à cause notamment d’un manque d’accès direct à l’exécutif, et le caractère très limité des institutions juridiques, qui ont peu d’influence sur la vie réelle.

—————————————————————————————————————

Armureries du Daghestan

Armureries du Daghestan

La République du Daghestan est une région fédérée de la Russie. Elle est la principale république de Ciscaucasie, en superficie comme en population.

Capitale : Makhatchkala

Langue(s) parlée(s) : russe et 13 autres langues

—————————————————————————————————————

Malgré le peu d’intérêt que la presse occidentale a pu porter à cet évènement, voici quelques liens en français pour mieux comprendre la situation au Daghestan

> « Quelles sont les causes du changement de pouvoir au Daghestan ? » (Le Courrier de Russie, le 6 février 2013) Ici

> « Daghestan : le gouvernement limogé pour son inefficacité »(Ria Novosti, le 22 juillet 2013) Ici

> « Le ramadan commence mal au Daghestan » (Courrier international, 10 juillet 2013) Ici

————————————————————————————————————-

aabdulatipov2 Ramazan Abdulatipov est actuellement le président par interim de la république du Daghestan, depuis le 29 janvier 2013 suite au limogeage par Vladimir Poutine de  Magomedsalam Magomedov. *Il est chargé par M. Mikhaïl Gorbatchev des questions nationales depuis 1988, il est nommé, en août 1997, vice-premier ministre chargé de la réforme des structures fédérales. Il participe aux négociations en Tchétchénie, où il tente de supplanter M. Ivan Rybkine*

*> « De A à Z », Nina Bachkatov  pour le monde diplomatique, mars 1998

#Ligouchka

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s