Soulages, est-ce bien noir ?

Par défaut

Sur le chemin du Musée des beaux-arts (Lyon), j’ai deux clichés en tête : Soulages, c’est le noir. Soulages, c’est l’abstrait. Eh bien, j’ai bien fait de me déplacer.

Alors, abstrait ?

Inutile de nier que ce qui caractérise sans aucun doute l’œuvre de Soulages, c’est résolument l’abstrait. Pourtant, Pierre Soulages refuse la catégorisation qui lui est attribuée et nie tout appartenance à un groupe quel qu’il soit. Mais d’où provient cette forme de snobisme perceptible ? Qu’il l’admette ou non, c’est comme ça qu’il est défini. Ce n’est certainement pas le premier (abstrait) mais il a, c’est vrai, une marque de fabrique unique en son genre. Sans passer par diverses étapes par lesquelles les autres auteurs abstraits passent inéluctablement (notamment de longues périodes figuratives), Soulages crée directement de l’abstrait. C’est un des premiers éléments qui constituent son irrémédiable côté « inclassable ».

Noir c’est noir … ?

J’entends un guide affirme avec passion « On vous dit Soulages, vous pensez tout de suite « noir ». Mais non ! Soulages utilise aussi beaucoup la couleur ! ». J’ai effectivement aperçu un trait bleuté à peine perceptible sur un tableau …. Noir. Non mais – Attention. Toute l’œuvre de Soulages est basée sur les jeux de lumières, qui, selon la façon dont elle est placée, fait apparaître une certaine couleur, texture, forme, idée. Pourtant, sur certains tableaux la couleur ne semble renvoyer qu’à elle-même. Laissons-nous alors aller à la description froide des œuvres : alternance de la surface lisse avec les sillons, chacun creusant de manière différente, laissant découvrir, effectivement, un jeu de lumière et d’ombre très subtil. Jeu de circonstances et de suppositions. Le noir dudit peintre n’existerait alors que par la lumière qui l’éclaire. Mais n’est-ce pas une contradiction pour ce qui est pourtant la plus grande négation de la lumière ? Et puis, l’on se demande : qu’est-ce que le noir ? Est-ce la révolte, l’élégance, ou est-ce les ténèbres, la mort ? A cela je répondrais … Les ténèbres élégantes. Soulages invite chaque observateur à puiser au plus profond de soi pour y trouver la signification la plus intime possible de ses tableaux. Ainsi, impossible de savoir ce qu’il veut signifier, ou ce qu’il a pu ressentir, mais bien ce que l’on ressent. Le fait de rester planté devant un immense tableau entièrement noir, et se demander ce qu’il peut bien évoquer au fond de soi, peut paraître quelque peu déroutant. Mais finalement, tout le monde semble s’adonner à ce jeu, à en juger par les regards gênés que l’on se donne.

Je me serais presque prise au jeu moi-aussi, et c’est quand je commençais à me prendre au sérieux qu’un groupe de personne agglutinées devant une tâche de goudron, fascinées, m’a rappelé à quel point, parfois, l’art moderne peut être absurde.

Arrivée à la boutique, je feuillette le nouvel ouvrage de Françoise Jaunin « Outre noir » précisément sur l’œuvre de notre artiste. « Le noir chez Soulages, ce n’est ni soustraction, ni négation, mais plutôt addition et multiplication » lis-je au détour d’une page. Vient alors une citation dudit artiste qui explique la nécessité de retirer au noir sa symbolique sociale, celle du deuil, qui, après tout, est propre à nos sociétés mais minoritaire à l’échelle du monde. Finissons avec une belle citation de l’homme d’État mais surtout du poète Senghor, selon qui l’œuvre du peintre constitue le « mépris de toute vaine élégance qui ne va pas sans élégance ». L’on apprend – en tendant l’oreille furtivement vers un guide – que les œuvres de Soulages font l’effet d’un choc à qui elles rappellent les peintures africaines (sculptures négro-africaines). Selon lui,  « Il plonge dans la nature pour en retirer les formes idéales ».

Soulages platonicien ?

Célia Mascré

#Ligouchka

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s